RÊVE D’ORIENT RÊVE D’OCCIDENT DANS LA SAGA BALKANIQUE DE LUAN STAROVA

Authors

  • Elisaveta Popovska

DOI:

https://doi.org/10.46630/phm.12.2020.02

Keywords:

Orient, Occident, chronique familiale, mémoire familiale

Abstract

Dans les romans constituant le cycle de la Saga Balkanique, l’écrivain Luan Starova évoque les pérégrinations de sa famille dont le destin se jouait au carrefour de deux tentations, de deux chemins: l’un menant vers L’Orient, vers Istanbul et le Caire (où le père de Luan avait résidé en tant qu’étudiant dans les années vingt du XXe siècle), l’autre vers le Ponant, vers Rome et Venise (où les
parents de Luan avaient effectué un voyage peu après avoir fondé leur jeune ménage), vers Paris (lequel faisait rêver le père de Luan grâce aux histoires que lui racontait son meilleur ami K., ancien étudiant de la Sorbonne), et finalement vers l’Amérique (laquelle tentait la famille en tant que dernière destination de son exil). C’était d’ailleurs le carrefour auquel avait abouti un grand nombre d’aïeux du lignage des Starova. Pourtant, à la différence de ses ancêtres, le père de Luan Starova, après avoir emprunté l’un et l’autre de ces chemins, s’en était retourné là d’où il était venu. Les Balkans se trouvant à mi-chemin, il avait décidé d’y rester et de chercher dans ce monde restreint, le pays où il s’enracinerait et élèverait sa propre postérité. Notre communication étudie comment la famille de Luan Starova a évolué dans ce double héritage oriental et occidental par la maîtrise de plusieurs langues originaires aussi bien de l’Est que de l’Ouest, par la riche bibliothèque dont les livres procédaient de la tradition orientale autant qu’occidentale, par le culte pour certains objets en possession de la famille et ramenés des voyages effectués soit vers le Levant soit vers le Ponant... Il s’agit d’un héritage qui avait effectivement façonné le profil émotionnel et intellectuel
de la famille et avait, in fine, conduit Luan Starova à choisir la vocation littéraire.

References

SAID 2015 : SAID, Edward. L’orientalisme. L’Orient créé par l’Occident. coll. Points Essais. Paris : Éditions du Seuil, 2015.

Sources

STAROVA 1998 : STAROVA , Luan. Les livres de mon père. Paris : Fayard, 1998.

STAROVA 2003 : STAROVA , Luan. Le rivage de l’exil. Paris : L’édition de l’aube, 2003.

СТАРОВА 2005 : СТАРОВА, Луан. Ервехе: книга за една мајка. Скопје: Ѓурѓа, 2005.

СТАРОВА 2008 : СТАРОВА, Луан. Љубовта на генералот. Скопје : МАНУ, 2008.

STAROVA 2009 : STAROVA, Luan. Le chemin des anguilles. Paris : Éditions des Syrtes, 2009.

Downloads

Published

2020-09-19